Menu
Dossiers / L'art dans votre vie

Vous voulez méditer, alors dessinez.

La méditation, ce mot est partout et très à la mode.

La méditation consiste réellement à prêter attention, et le seul moyen de prêter attention c’est à travers nos sens, tous nos sens, y compris l’esprit.

Nous pouvons tous apprendre à méditer. Il suffit de s’arrêter quelques minutes par jour pour retrouver la paix de l’esprit et du cœur. »

Jon Kabat-Zinn

Pour moi, en ce moment, la seule manière de combattre la solitude, c’est de créer. Quand je peins, quand j’écris, je ne suis plus seul.

Tous les cours, tous les professeurs de peinture recommandent unanimement le dessin.

Je me souviens d’un cours où le professeur nous disait avec le plus grand sérieux

─ de prendre un moment chaque jour pour nous adonner au dessin. Nous faire le cadeau quotidien de nous livrer à sa pratique formelle.

Les cours sur le motif commencent presque toujours par un croquis.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais le dessin me calme, je ne pense pas à mon souper ou à mes tâches quotidiennes quand je dessine.

Dans les classes de peinture, les gens parlent, communiquent. Demandez un dessin, et le silence se fait.

Pour rester seul, assise et silencieuse (les gens qui me connaissent vous diront que c’est impossible), je dessine.

L’idéal, c’est de pratiquer le dessin d’observation quotidiennement. Il suffit de 10 minutes par jour. On s’installe en quelques minutes. J’ai acheté une sacoche de dessin en toile de Derwent, légère, avec une bandoulière, qui contient trois supports à crayons et à accessoires, des compartiments pouvant accueillir des pochades, du ruban, des ciseaux, un carnet de dessin, des gommes, des aiguise-crayons, etc. Chez moi, je la range dans un tiroir, et sur le terrain, elle contient tout mon matériel, en laissant mes deux mains libres de transporter tout le reste.

Dessiner, c’est aller à l’essentiel, apprendre à regarder, à cadrer, à synthétiser les formes et les volumes. Par la variété de ces sujets, le dessin est une excellente initiation à la figuration, la perspective et à la simplification des traits. Le dessin est indissociable de la réalité qu’il est censé décrire.

Comment arriver à corriger un tableau, si on n’a pas appris à repérer ce qui cloche rapidement.

Vous voulez méditer, dessinez.

Je me suis lancé un défi, 20 minutes de dessin par jour. Juste ce matin, après avoir reproduit une photo qui me fascine depuis longtemps, j’ai eu l’idée d’une série de peintures. Le dessin m’a fait comprendre pourquoi cette photo me fascinait. L’autre jour, en dessinant une vieille barque échouée, le dessin m’a inspiré une histoire de saltimbanque.

Mon projet, car je suis une fille de projets, c’est d’apprendre à simplifier le figuratif à sa plus simple expression comme un de mes peintres favoris, Manfred Schatz. Faire apparaître la beauté de la ligne, émouvoir en noir et blanc, simplement en évoquant le mouvement. À l’année prochaine, j’ai du pain sur la planche!

Sérieusement, essayez, laissez-vous guider par la lumière, les formes et les émotions, en silence, assise. Vous aurez peut-être la chance de découvrir une façon de vous ressourcer au sens large.

0

3 Commentaire

  • Lynne Lapointe
    octobre 17, 2020 at 9:02

    Belle discipline que le dessin et son aspect méditatif!

    +1
    Répondre
    • Lysette Brochu
      octobre 18, 2020 at 5:42

      Tu me donnes le goût d’en faire autant. Tu motives tes lecteurs à grandir. Bravo Blanche!
      Je vais chercher à lire sur Manfred Schatz…
      Ce qui ressort de tes moments méditatifs dans le silence reflète ta beauté intérieure. Et surtout, la profondeur de ton âme.
      Je suis bénie de te connaître!

      0
      Répondre
      • Blanche Claire Gaudreault
        octobre 18, 2020 at 6:31

        Manfred Schatz est le maître du mouvement et ses dessins sont d’une beauté et d’une simplicité fabuleuses.

        0
        Répondre

Laisser un commentaire